Dossier de presse

Lu dans la presse...

Des lycéens au grand coeur, France Soir, 26/05/2000
'Le lycée Colbert se mobilise pour savoir ce qu'est devenue Fatoumata, une élève qui n'est pas revenue du Sénégal.'

Fatoumata n'est pas rentrée du Sénégal, L'Actu, 26/05/2000
'Inquiétude des élèves du lycée Colbert, à Paris.'

Je remercie ceux qui m'ont aidée, France Soir, 19/07/2000
'Fatoumata Konta, retenue trois mois au Sénégal, a retrouvé la France et son petit ami. Le bac, ce sera pour Septembre.'

Black brouillée, Libération, 02/08/2000
'Fatoumata Konta, 20 ans, Sénégalaise de Paris, retenue par son père trois mois en Casamance, déchirée entre deux cultures. "Je ne veux pas dire les choses moi-même. J'ai peur de froisser ma famille. Je ne veux pas que les mots sortent de ma propre bouche."'

Fatoumata Konta aide les jeunes filles musulmanes à s'émanciper, La Croix, 28/02/2001
'"Je veux que mon histoire serve à d'autres," assène Fatou.'

Mon père ne voulait pas que je rentre à Paris, Magazine télé X, Mai 2001
'Il y a un an, Fatoumata Konta, une lycéenne française de 20 ans, a été retenue par son père au Sénégal. L'émission Un an de plus lui consacre un reportage. Et nous, nous l'avons interviewée.'

Fatoumata : la lycéenne prisonnière de son père, Télé Star, Mai 2001
'Il y a un an, elle fut cloîtrée dans sa famille au Sénégal.'

Fatou, la liberté au prix fort, Phosphore, Septembre 2001
'Fatoumata est libre. Libre mais comme orpheline. "Je naurais pas pu renoncer à mes projets de vie."'

La lycéenne sénégalaise : "Je n'ai pas été retenue de force par ma famille", X, X.

Les nouvelles féministes des banlieues, ELLE, X.
"Il n'est pas facile de dire non aux parents."

Faire évoluer les coutumes, Le Journal du Dimanche, X/X/2003
'Tout reste à faire pour les Sénégalaises de ma génération : nos parents sont nés là-bas et veulent perpétrer la tradition ici.'

 

Vu au cours d'émissions de télévision...

Un An de plus, France3, 20h55, 08/05/2001.

Accueil