Présentation de l'AFEF

 

Liés par cette histoire et choqués par ces traditions qui nient la liberté des filles, les amis du lycée Colbert et Fatoumata décident de fonder une association, loi 1901, qui aurait pour objectif de lutter contre les mariages forcés, la séquestration des filles pendant leurs vacances au pays d'origine et le droit à l'éducation.

C'est ainsi que l'ASSOCIATION FATOUMATA POUR L'EMANCIPATION DES FEMMES voit le jour en mai 2001. Beaucoup de personnalités ont adhéré à cette association ou ont soutenu l' initiative, parmi lesquels on compte Jack Lang qui a accepté d'en être le président d'honneur ou encore Mme Agasinsky-Jospin. Par cette association, nous avons marquer clairement notre attachement au principe d'égalité entre les sexes ainsi qu'au caractère inaliénable du droit à l'éducation.

Or, le mariage forcé interrompt toujours brutalement la scolarité des jeunes filles qui se voient condamner à aucune qualification puisqu'elles sont mariées souvent avant le baccalauréat. Une fois mariées, leur maris refusent qu'elles poursuivent leur scolarité. Nous voulons combattre le mariage forcé parce que c'est une pratique qui nie toute liberté de choix de vie, qui refuse à la jeune fille la liberté de disposer de son corps et fait d'elle un être inférieur sous l'autorité constante de quelqu'un d'autre et qui la condamne à une soumission totale et à une dépendance envers ses parents et son mari.

L'AFEF se propose donc de faire connaître et respecter les dispositions de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948, en faveur de l'égalité entre les hommes et les femmes :

" A partir de l'âge nubile, l'homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille.
Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.
Le mariage ne peut être conclu qu'avec le libre et plein consentement des futurs époux. "

Dans cette perspective, l'AFEF propose écoute, assistance et information, de même qu'elle entreprend toute action légale susceptible de soutenir dans leur démarche d'émancipation les femmes qui ont en besoin. L'AFEF est une association entièrement bénévole, subventionnée depuis un an par l'Etat.

L'association défend aussi le droit à l'éducation tel que le définit l'article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948:

"Toute personne a droit à l'éducation.
L'éducation doit être gratuite,
au moins en ce qui concerne l'enseignement élémentaire et fondamental."

Accueil